Denis TRAN

Québec 0 6 sept 2013

Redécouvrir là où tout a commencé pour moi un hiver en 1990 sur les plaines d'Abraham à la ville de Québec. Le consul français de l'époque m'avait reçu car il était le beau frère de ma collègue de travail en France. Le coup de pouce du Destin je l'ai reçu de ses mains. M'ayant trouvé sympathique il m'a facilité mon immigration en me remettant une lettre à l'OMI (Office des Migrations Internationales).

23 ans après j'arpente la ville de Québec. Cette ville est vraiment magnifique par son architecture européenne. Un petit bout de France.

J'y retrouve Geneviève qui a elle aussi quitté la France il y a un an avec ses deux enfants de 16 et 18 ans. Elle était mon élève à Nice chez Ma^ître Tran en médecine traditionnelle chinoise, massage et qi-gong. Veuve en France, elle a tout quitté pour se donner un avenir et offrir à ses enfants une vie moins sclérosée que celle de la France. Désormais massothérapeute certifiée, ellevient d'ouvrir un cabinet et commence à donner des cours de Qi-Gong. 

Ce furent deux jours de pause

Un ciel bleu qui me ravit, une lumière qui me ravive. C'est simple comme bonjour la Vie non? Apprécier d'^être là et se sentir en accord avec le lieu. ^Être au bon endroit donne de la couleur à la Vie. Dans notre quotidien en France je (me) voyais courir chercher un endroit apaisant. Nous avons deux jambes pour aller là où on nous semble et choisir son lieu de vie. C'est ICI pour moi. Impossible à expliquer logiquement mais le ressenti kinesthésique ne trompe guère.Mon esprit et mon mental s'apaise alors que mon avenir reste une inconnue. Dr^ôle d'état où il me semble que l'inquiétude mentale est intimement liée à la non-quiétude corporelle.

 J'ai mangé ma première poutine chez Ashton, sans cette sauce brune puisque je suis végétarien. Mon orifice buccal reconna^ît immédiatement le "squicccckkk" si particulier de ce fromage affiné qui grince sous les dents mélangé à ces patates frites. Plaisir simple partagé avec cette famille d'accueil.

Posté par aixindo à 19:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 octobre 2013

Quand l'univers répond ...

Quand l'univers répond ...

Je dois TE raconter!Tu sais peut être que j'allais accepter de travailler dans un spa en centre ville et que j'ai passé 3j de stage gratuitement? Bref qu'importe. A la fin du stage, le samedi, je plie bagage et avant de partir j'hésite à reprendre mes affaires dans mon casier situé dans le vestiaire du spa en me disant: "et si je ne revenais pas?" alors que c'était tout décidé j'allais accepter ce contrat ridicule et me faire exploiter encore une fois.

Je ne laissais donc que de la nourriture dans le frigo et prenais mes affaires avec moi.

Note: L'Univers m'avait envoyé une pensée fugace

Le week-end allait être consacré à un stage de méditation et de "transmission de pouvoirs" au centre bouddhiste de la divinité Vajrapani qui a une allure courroucée dans les icônes qui le représentent. Ce courroux est destiné à détruire toutes les "mauvaises pensées de soi et d'autrui".

Note: Je me disais que payer 70$ pour un we alors que mes finances sont dans le rouge était une folie en cette période!

J'abordais donc mon we avec cette hâte d'écouter cet enseignement ne sachant guère à quoi m'attendre.

Je priais déjà depui splusieurs heures intérieurement pour avoir une réponse à savoir si le choix que j'avais pris était le bon. Je m'asseyait donc devant mon ordianteur et le 1er message qui apparut sur ma page Facebook était celui-ci: "Your time is limited, so don't waste it living someone else's life. Don't be trapped by dogma - which is living with the results of other people's thinking.Steve Jobs " -"Votre temps est limité alors ne perdezpas votre temps à vivre la Vie de quelqu'un d'autre. Ne soyez pas prisonnier des dogmes qui sont les résultats des pensées de quelqu'un d'autre. Steve Jobs". Si ce n'est pas une réponse ça!!!

Le lendemain en me réveillant subitement 5 mns avant quele réveil ne sonne, je pris la décision, l'esprit encore embrumé, de ne pas aller travailler au spa lundi. J'ecrivis donc un email simple et succint, sans m'étendre sur mes raisons; raisons que d'ailleurs j'ignorais totalement la teneur puisque je pris cette décision d'instinct.

CONFIANCE

Au cours de la journée je me sentis de plus en plus léger, serein et joyeux laissant place à un sentiment d'espace intérieur, de présence et d'écoute plus grande.


Note: La légèreté est ressentie comme un poids mental qui disparaît. Je savais que j avais fait le bon choix.

FOI

L'enseignement bouddhiste fut un moment de prières pour moi, de receuillement, de remerciements et de demandes. Cette pause que jene m'étais jamais octroyé dans ma vie affairée devenait de plus en plus nécessaire etvitale à ma bonne santé psychique et morale. J'en avais vraiment besoin. Je n'obtenais pas de réponses immédiates mais je développais ma confiance et ma foi en la Vie.

Note: Mes demandes étaient simples: Que la Vie me donne des réponses à mes choix et des signes que la Voie que j'avais choisie était juste.

Lors de ce stage je traitais 3 personnes ayant des douleurs musculaires dont deux moniales ordonnées. A la fin de la journée l'une des moniales vint me voir et me demanda si j'allais aller au festival bouddhiste en octobre au Portugal. Je lui répondis que je n'avais pas assez d'argent pour cela mais que j'aurai aimé le faire sous d'autres hospices.

ABONDANCE

Le lendemain à la fin du stage elle revint me voir et me proposa de me prêter l'argent 2000$ pour aller au Portugal voir notre grand maître Bouddhiste ou l'utiliser à ma guise!!

N'aurait-elle pas été moniale que j'aurai trouvé cela louche avec mon esprit bien "français".

Note: La Vie me montrait que l'abondance était là autour de moi et qu'il ne fallait pas que j'eusse peur de l'avenir.

Je refusais avec beaucoup de reconnaissance lui répondant que je devais trouver du travail et que là était ma priorité pour l'instant. Les moniales autour de moi arboraient un sourire énigmatique, doux, plein de compassion et d'amour... Le pauvre Denis en train d'essayer de nager dans la Samsara! Il ne sait pas qu'il sait déjà nager et il se noie dans une flaque d'eau! Aurait pu être leur pensée à mon sujet.

L'UNIVERS ME REPOND

Le lendemain un texto me réveille. Je prends le temps de me lever, de faire mon jus de fruits-légumes pressés avant de consulter mes messages email et texto.
Je reçus 3 messages.

  • Le 1er de l'association de massothérapeutes AQTN qui me donnait rdv pour passer un test de massage thaï pour valider ma demande d'accréditation qui allait m'autoriser ou non à travailler officiellement au Québec en tant que masseur. 
  • Le 2e messages provenait de Suzanne la propriétaire d'un centre de massage situé en centre ville que j'avais sollicité il y a 3 semaines de cela. J'avais abandonné l'idée de les recontacter mais quelque chose me disait que je n'avais rien à perdre à aller voir. Je pris donc rdv par email l'après midi même.
  • Le 3e message provenait dela masseuse qui devait me faire passer le test en massage Thaï pour l'association. Elle me donnait rdv mercredi. Je ne regardais pas l'adresse.

NOUS VOICI là où nous devons Être

Je me rendis sous une pluie battante au lieu de rdv à l'espace "nousvoici" (encore un clin d'oeil dde la Vie!)
http://www.nousvoici.com/n/index.php

Le coup de foudre pour l'endroit calme et accueillant au coin du Parc Lafontaine, un beau grand parc en centre ville. Je visite les lieux et décide de louer la chambre de massage et l'espace de pratique de Qi-Gong idéal également pour donner mes cours de massages pour des prix dérisoires!

TOUT S'ALIGNE & S'AJUSTE PARFAITEMENT

Quand vint le moment de parler des aspects pratiques, le nom de l'association AQTN fut prononcé par mon hôte. Non seulement la plupart des thérapeutes partageant cet endroit en était adhérent mais la propriétaire connaissait le gérant! Moi qui croyais avoir affaire à une association de petit calibre! J'étais également stupéfait d'y découvrir que l'examinatrice qui allait me faire passer l'exament travailler là également! Son nom et sa photo était épinglée devant moi sur le panneau d'affichage! Je pris alors mon portable et regardait attentivement le texto qu'elle m'avait envoyé ce matin même. C'était la même adresse!

Note: La Vie nous offre ce dont nous avons besoin Si nous ouvrons les oreilles de notre Coeur plutôt que de suivre les oreilles de la Raison. Combien d'années ais-je perdu de temps à ne pas écouter autre chose chose que mes priorités matérielles!

Roland mon ami astrologue me disait par texto hier: "si tu es partagé par ton signe et ton ascendant taureau-poisson" devient le Dragon que tu es (mon signe chinois)

Oh combien juste!

 

Posté par aixindo à 02:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 septembre 2013

27 sept 2013

Montreal le vingt six septembre Deux Mille treize
21h43

A mes amis que j'aime
A vous à qui je pense et qui me manquez
A toi qui me lis
Je te joins un morceau de musique à écouter sur youtube en même temps que tu liras ce texte:) Tu seras ainsi au diapason avec moi. (Balcony Scene de Craig Amstrong)
http://youtu.be/Je3KyWWW8pA

Quel est la définition de la Grâce?
Est ce murmure que nos oreilles n'entendent pas mais ce battement d'ailes de papillon que suit notre coeur?
Est ce cette légèreté ressentie un jour léger où des hasards bienheureux font irruptions sur votre chemin pavé de bonnes intentions?
Sont ce ces sourires, ces portes qui s'ouvrent toutes seules et ces chemins tracés alors que nulles cartes ne les mentionnent?
Alors je vis la Grâce au quotidien.
Mes pas me portent comme une mère porterait son enfant. Le pas léger, le regard au lointain, le sourire aux lèvres, les cheveux en bataille et le coeur rempli de gratitude cette grâce me pousse, m'ouvre ses bras et me guide au son de ma voie, du son de mes pas et de ma voix, des rires étonnés de ces heureses découvertes et de ces si surprenant hasards, qui n'en sont pas à tout bien pensé.
La Grâce c'est le miracle au quotidien. Là où le regard ne voit pas, là où il semble qu'il n'y a rien, là ...réside la Grâce.
La Grâce se manifeste par des rencontres surprenantes, si étonnantes que la pensée enfin s'abandonne à toute explication rationnelle permettant au corps et à l'Esprit de se nourrir du moment "magique" et précieux par sa qualité d'être.
Je sais qu'il n'y a jamais de hasard, je sais cela et pourtant...je reste ébahi par ce quotidien rempli de féérie, de surprises, de cadeaux, de sacré.
Je ne sais quoi dire, quoi faire et qui remercier sinon la Vie et prier pour toutes les personnes que je rencontre pour exprimer ma Gratitude.
C'est pour cela que je partage cela avec toi, essayant de t'envoyer une partie de ce que j'ai reçu sous forme de mots, de vibrations, d'images et de symboles, ...Je reste coi. Seuls les mots peuvent essayer de traduire mes ressentis incapables de logique. Cette "foutu" vie mérite d'être vécue parcequ'elle possède cette incroyable beauté et pureté que nous ne savons pas voir. Il faudrait l'avoir vu et vécu au moins une fois pour comprendre ce ressenti.
Ecoute ce morceau que j'ai joint avec ce message, je crois qu'il traduit cette noblesse que la Vie peut offrir à tout moment.
Quand on rencontre par hasard une personne 3 fois en l'espace de 2 jours à des endroits improbables, quand mes prières m'ouvrent l'espace des possibles et que des propositions professionnelles affluent tout à coup; quand la musique du Coeur me mène vers une église et que je participe à une chorale; que je chante en improvisation dans un lieu sacré un quatuor et qu'il s'avère que le professeur de chant est une personne avec qui j'ai dansé lors d'une soirée? Des urcroît que cette égliseest en face de mon centre bouddhiste où je m'engage dans des cours pour devenir enseignant?
Quand l'Intention s'aligne avec le Sacré et que la Foi éclôt en soi alors la Grâce est cette caresse de l'Univers que l'on reçoit. Alors le quotidien est Miracle.
Que cette caresse te touche aussi.

 

Posté par aixindo à 05:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2013

11 sept 2013

Bref inutile de courir puisque comme toujours, les évènements et les rencontres se font en temps et en heure. Là encore, si je n'avais pas ce regard extérieur, je ne ferai aucun lien entre ce qui est juste de faire pour moi et ce qui n'est pas. Je m'explique. Dans l'action je crois que mes décisions sont forcément celles qu'il faut suivre, tu me suis? Entre ce que me dicte mes désirs et mon intuition il est facile de faire l'amalgame. Faire les choses ou être dans l'action? D'habitude je suis dans l'action parceque j'ai un objectif en vue. Je fais les choses méthodiquement parcequ elles doivent être faites. Mais quand rien n'est prévu et que tout se place là c'est magique! 
L'exemple concret de ce soir est encore un clin d'oeil du "Destin". Une forte intuition m'a poussé à ressortir alors que j'avais couru, je m'étais douché et j'avais dîné. Je me préparais à passer une soirée tranquille mais quelque chose me poussait dehors alors que le temps était à la pluie.
Je me rendis donc vers les 20h au centre de méditation bouddhiste kadampa de Montreal, que j'avais connu à montpellier en octobre dernier et dans laquelle j'avais fais deux retraites. Je m'attendais à que le centre soit fermé mais il était ouvert! C'était la soirée d'inscription au programme de formation bouddhiste. J'étais venu en repérage et j'en suis ressorti avec une inscription!
Cela me ravit en fait car la pratique de la méditation m'a profondément transformé depuis octobre 2012. Je vais donc suivre un enseignement approfondi 1 semaine sur deux avec un accès au centre illimité avec toutes les évènements proposés.
Si en plus j'obtiens le poste à l'école Waldorf alors là je serai comblé. Je crois que nos désirs les plus profonds créént cette réalité qui fait notre quotidien. En écoutant attentivement ses désirs les plus profonds, il est aisé de prévoir les évènements probables qui surviennent dans notre vie. Cela, la méditation m'a permis de le découvrir. Notre réalité se bâtit à partir de l'intensité de nos pensées les plus répétitives.
Finalement pour être objectif, il est vrai que de tous mes projets au canada, celles qui sont les plus "vives" sont celles orientés vers l'encadrement et la formation des jeunes enfants et la spiritualité.
Mais ce n'est que l'épisode 1 de mon exploration dans cette matrice de potentialités. A suivre

Posté par aixindo à 05:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 septembre 2013

Québec 07 sept 2013

J ai des aphtes ce ki prouve que je suis très fatigué mais je retrouvé mes cheveux d antan soyeux brillants lisses en bonne santé car l eau l air et la pollution sont différents ici. Le ciel est si bleu que malgré le froid sec qui arrive, la sensation d avoir froid n est pas présenté. L air est sec comme en montagne et des couleurs de ciel magnifiques illuminent l espace. Je reste toujours impressionné par cette nature si belle. Jebme couche tôt avant 1h du mat car les journées sont bien remplies. Je ne vois pas le temps passer alors que je me lève avec cette lumière si intense à 6 où 7h du mat! Les gens sont si adorables souriants polis spontanés et serviables que j ai honte de mes propres réactions parfois. Zéro stress et réactivité dans le business. Je viens d obtenir mon RDV pour le poste de coordinateur lundi. Je croisé les doigts mais je pense avoir des chances de l avoir. J ai un tel mais leur système est moins bien en terme de modelebeconomique qu' en France et c est cher.
Mes sous diminuent à vitesse folle et je dois à tout prix trouver des rentrées d argent d ici deux semaines. Étonnamment ce stress ne m affecté pas comme en France car, miracle? Je n ai plus d eczéma dans les oreilles et de pellicules! Demain je repars à Montréal et j ai pu voir Québec et apprécier cette ville. Y habiter m aurait plu je pense. Cette semaine ça va être la course.

 

Posté par aixindo à 18:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 novembre 2006

Denis TRAN: Protect Life

Serment d'un Amouraï: "Protéger la Vie (Protect Life)"

Posté par aixindo à 19:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 octobre 2006

Denis TRAN: Jeu: Remplacer la Mort par la Vie

Et si tous les mots commencant, se terminant ou comprenant le mot MORT, MEURT et tout autre type de négation étaient remplacés par son opposé? Essayez:

TUMEUR=TU VIS
MORTEL=VIS TEL=VITTEL ;)
MORTE-SAISON=SAISON VIVANTE
MORTIFIER=VIVIFIER
MORALISER=VIALISER
MORALITE=VIALITE
MEURTRE=VISTRE
MEURTRIR=VISTRIR

A vous...;)


Posté par aixindo à 09:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juin 2006

Denis TRAN: Generating the mind for enlightment

With a wish to free all beings
I shall always go for refuge
To the Buddha, Dharma, and Sanhgha,
Until I reach full enlightment.

Enthused by wisdom and compassion
Today in the Buddha's presence
I generate the mind for Full awakening
For the benefit of all sentient beings.

As long as space remains,
As long as sentient beings remain,
Until then, may I too remain,
And dispel the miseries of the world
.

Posté par aixindo à 16:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Denis TRAN: Développer l'Esprit d'Eveil

    Avec le souhait d'aider tous les êtres
    J'irai vers le refuge
    Du Bouddha, du Dharma et de la Sangha.
    Jusqu'à ce que que j'atteigne l'Eveil.

    Habité par la sagesse et la compassion,
    Aujourd'hui en la présence du Bouddha
    Je génère l'Esprit d'Eveil
    Pour aider tous les êtres.

    Tant que l'espace durera,
    Tant que les êtres resteront dans l'existence cyclique,
    Je souhaiterai aussi y demeurer,
    Et disperser les souffrances de ce monde.

    Voeux prononcés devant le Dalaï Lama

Posté par aixindo à 16:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2006

Denis TRAN: Ne pas reconnaître la Douleur

Mon travail dérange. Je le sais et je le comprends aisément. L’ignorance de mes détracteurs est à l’origine de leurs réactions véhémentes, de leur jalousie, de leurs critiques et de leurs inimitiés envers ma méthode. Qu’ils soient rassurés, je ne leur en veux pas mais je reste attristé de tant d’incompréhension de leur part. Qu’elles s’expriment directement, indirectement ou sournoisement ces critiques et attaques dénotent le sentiment de danger que je peux représenter à leurs yeux et selon leurs croyances.

En fait je les remercie de leur attitude qui quelque part, justifie et confirme mon travail et m’oblige à plus d’attention et de respect envers mes patients et moi-même. Depuis plus de 6 ans je travaille quotidiennement et j’observe les résultats sur mes patients. Depuis plus de 6 ans j’applique simplement les techniques issues de la Médecine Traditionnelle Chinoise. Rien de plus. Je n’ai rien inventé de ce qui se fait encore et qui existe depuis des millénaires.

Dans mon arsenal thérapeutique, je travaille avec la douleur. Elle est omniprésente et révélatrice du mal-être que le corps et l’esprit a emmagasiné.

Mon approche est dénuée de « pitié » mais remplie de compassion. Peu l’accepte, peu le perçoivent ainsi et le comprennent.

Or la douleur a un sens et il faut l’avoir ressentie, vécue et être passé au travers afin d’en saisir tout son sens. Comme une catharsis, bleus, douleurs musculaires, chocs émotionnels, états fébriles… sont les symptômes passagers d’un inconfort physique conséquences de mon traitement. Tout sport possède aussi son lot de « petits bobos » quand le corps tout entier est sollicité à son maximum.

Je ne traite jamais un patient sans lui donner le sens de sa douleur et des douleurs physiques ressenties. Avec l’aide de différents outils diagnostics issus de la Médecine Traditionnelle Chinoise, le patient découvre, comprend, ressens et exprime via le corps, la violence intérieure, témoin de ses tensions intérieures accumulées souvent depuis des années.

Voilà mon travail. Percer l’abcès grâce à l’acupression couplé à la vitesse d’exécution, sa précision et appliqué selon les règles de la Médecine Traditionnelle Chinoise.

Voilà pourquoi l’efficacité observée et ressentie par le patient peu paraître si violente. Elle l’est effectivement pour lui/elle par rapport à sa propre résistance. Je révèle cette résistance. Le patient la découvre et mesure le travail, le chemin qu’il doit faire pour résoudre ses nœuds et ses peurs qu’il oppose automatiquement à ce qu'il ressent comme une agression physique. Seul le patient est capable de lâcher-prise physiquement et mentalement. A s'opposer, se durcir, la lutte est inégale et la douleur ne fera qu'augmenter crescendo...jusqu'à ce que le mental (et non le corps) craque libérant immédiatement le corps de son carquant. Seulement et à cette condition seulement l’unité corps-esprit est retrouvée apportant immédiatement calme et sérénité. Le patient comprend dès lors qu'il ne faut JAMAIS affronter la douleur; ne pas aller à l'encontre du courant mais se laisser porter dans son sens.

Un nombre limité de séances est souvent nécessaire au cours desquels les traumas vécus et ressentis dans le corps, qui se remet en marche, se heurtent à un corps rouillé, grippé et avachi; incapable de réagir face au danger. Mais tout cela reste inconcevable auprès de certaines personnes en proie à leur propres peurs et ignorance qui préfère rester dans leur "confort" et léthargie.

Jusqu’à quel point quelqu’un est-il prêt à accepter sa propre douleur afin de s’en libérer et guérir ?

Sortir du mental afin de réintégrer son corps et réaliser son unité est un cheminement où l’on rencontre forcément à un moment donné la douleur que l’on a ignorée, thésaurisée, cachée, reniée et rejetée. Ou on l’a garde en soi ou on la projette hors de soi.

Il est une croyance du bonheur permanent où l'être humain trouverait que félicité, sérénité, grâce et paix. Je dénonce cette vision utopique de la Vie. Au soleil, il y a aura toujours une ombre à côté de nous. Ne pas regarder son côté sombre est un manque de courage.

Je perce cet abcès et leur montre leur ombre et mes patients sont en colère. J’accepte qu’ils me la projette plutôt qu’ils la garde parceque j'ai choisi cette Voie.

La douleur est un système d’alarme très élaboré et très subtil. Différents niveaux d’alertes arrivent à notre conscience par le biais de nos sens. Jusqu’à quels niveaux de perception pouvons-nous détecter un dysfonctionnement interne ou externe à notre corps ? Notre mode de pensée occidental contrairement à l’Asie ou l’Afrique inhibe les signaux de détresse du corps lorsqu’ils se traduisent sous forme de symptômes.

Il ne faut pas être courageux pour accepter sa douleur mais juste en prendre conscience afin de la relativiser. Aborder ce domaine est pour tous un tabou. C’est un phénomène physiologique non-acceptable et répréhensible non-pas par le malade (qui la supporte malgré lui) mais plus par son entourage et par le domaine médical qui cherche à l’éradiquer.

Or ignorer cet aspect revient à refuser (in)consciemment son état et à refuser le fait que tomber malade est un phénomène de causalité ; qu’elle est la conséquence d’une suite de facteurs extérieurs et intérieurs à nous-même non-identifiés et non-reconnus par notre conscience en temps voulu en tant que menaces potentielles.

L’ignorance de soi reste la cause de nombreuses résistances aux changements inévitables que le patient doit opérer lui-même afin de parvenir à sa guérison.

Avoir mal est inconcevable et inacceptable selon nos normes de « bien-être » ou plutôt  de « mieux-être » qui serait plus juste. Ce terme est selon moi, plus adapté à une démarche d’évolution et de guérison  que le sentiment statique exprimé par un état de « bien-être » où il n’y a plus de remise en question.

Laisser les choses en l’état plutôt que d’oser les voir est la politique de l’autruche.

La douleur est révélatrice du mal-être que vit le patient. Elle a un sens, une signification profonde qu’il faut prendre le temps d’accepter mais souvent, par manque de temps, par réflexe et ignorance, le patient refuse de voir, de comprendre, de vivre ses états d’âme, son vécu, son histoire et ses contradictions.

Pour ceux et celles qui prennent le temps de comprendre la théorie chinoise du yin et du yang, la méthode que j’utilise prend tout son sens et les résultats qui sont immédiats perdurent à moyen et long-terme. Autour de la lumière il y aura toujours de l’ombre. Plus la lumière éclaire, plus l’ombre se densifie.

Accepter sa propre souffrance est le combat le plus dur que l’on puisse mener dans sa vie. Voir celle des autres nous paraît déjà intolérable mais elle reste vécue de l’extérieur, virtuellement. La vivre intérieurement nécessite un lâcher-prise total par un repli de l’Ego. Cela n’est pas donné à tous de le vivre mais ceux et celles qui sont prêts à s’affronter s’affranchissent définitivement de la prison mentale et physique qu’ils se sont imposés par des a-prioris et des croyances.

Devenir maître de sa destinée c’est se rebeller contre son état d’esclave pour devenir un samouraï puis abandonner les armes pour devenir un Amouraï.

Posté par aixindo à 20:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]